Mon Quartier, ma Ville. Remontons le temps …

Les grandes dates de l'histoire de Saint-Germain-en-Laye

      
1x2020mar15Elections municipales en pleine pandémie du coronavirus. Mise en place de la nouvelle municipalité élue au premier tour (Arnaud Péricard) reportée après la période de confinement généralisée (totale à l'exception des commerces alimentaires, de la sécurité et des services de santé) décrétée le 17 mars pour une dure indéterminée.
22019jul11Le conseil municipal désigne à l’unanimité le lauréat de l’AMI chargé de réaliser la reconversion du site de l’hôpital, soit le projet Clos Saint-Louis.
3x2019jan01Création de la commune nouvelle de Saint-Germain-en-Laye, par fusion avec Fourqueux.
42007nov22Le conseil municipal décide l'aménagement de la nouvelle place des Côteaux du Bel-Air : la dalle sera supprimée ; les commerces et les services publics seront installés dans deux bâtiments ronds ; le boulevard Hector-Berlioz sera découvert et rehaussé, et des espaces verts créés.
52005prinDébut du chantier du parking souterrain de la place du Marché-Neuf.
62004déc11Inauguration de la réouverture de la ligne de chemin de fer "Grande Ceinture Ouest ".
72002Le Lycée international fête son cinquantième anniversaire, fort de 11 sections internationales.
82002julLe siège social de Ford France s'installe sur l'ancien site de l'Institut de Recherches sur la Sidérurgie française (IRSID).
91999fév09Mort de Michel Péricard, député et maire de Saint-Germain-en-Laye depuis 1977. Le nouveau maire, élu, est Emmanuel Lamy.
101990mai02Visite de François Mitterrand dans la forêt de Saint-Germain-en-Laye, pour rencontrer Michel Péricard, à propos du trajet de la future autoroute A 14 sous la Terrasse.
111989jan28Inauguration du théâtre Alexandre Dumas.
121980mai06Visite officielle du Président Valéry Giscard d'Estaing.
13x1978 / 1944La 2° DB, créée par le Général Leclerc (élevé à titre posthume à la dignité de maréchal de France le 23 août 1952), est en garnison à Saint-Germain-en-Laye.
141976Création par le département des Yvelines, à la faveur d’une importante donation consentie par la famille Denis, du musée consacré au peintre et théoricien Maurice Denis, aux artistes symbolistes et nabis et à leur temps. Ouvert en octobre 1980, le musée départemental Maurice Denis - Le Prieuré porte depuis 2002 le label « musée de France ».
15x1972oct01Inauguration du Réseau Express Régional (RER A) à la gare terminus.
16x1970aoû12Création du PSG, Paris-Saint-Germain Football Club, de la fusion de deux club franciliens, le Stade Saint Germanois et le Paris Football Club. Le protocole de fusion avait été signé le 10 juin précédent.
171968maiAgitation dans les deux lycées de garçons et de filles.
18x1965déc06Arrêté de la création de la Zone à Urbaniser en Priorité du Plateau du Bel-Air.
191965jun / avr / marVisites du général de Gaulle et d'André Malraux au Musée des Antiquités Nationales rénové, puis visite officielle du général de Gaulle à Saint-Germain-en-Laye, avec un discours sur la place du Château : "ville qui tient du plus profond de notre histoire".
201962nov07Saint-Germain-en-Laye devient Sous-préfecture.
211961sep17Bénédiction de la nouvelle église Saint-Léger, dans une partie du parc de la Maison Verte.
22x1959 / 1954Construction de la rocade pour la déviation de la route nationale 13.
231955nov16 / 01Séjour du sultan du Maroc Mohammed V au Pavillon Henri IV.
241952jan17L'école du SHAPE Village accueille ses 18 premiers élèves dans le château d'Hennemont. Elle devient le premier lycée international en France.
25x1951jul05Le général Eisenhower crée le SHAPE Village.
261945mar11Visite du général Leclerc. La marche de la 2eme D.B. retentit pour la première fois. L'état-major de la 2eme D.B. s'installe à Saint-Germain-en-Laye.
271944 aôu26 / 25Libération de Saint-Germain-en-Laye par les Américains et les F.F.I.
28x1944 / 1940aoû / jun25 / 14Occupation allemande massive de la ville avec notamment la présence du maréchal von Rundstedt, qui y établit son Grand Quartier général, siège du centre de commandement militaire allemand sur le front occidental (OB-West).
291943sep15Des aviateurs américains abattus sur Saint-Germain-en-Laye. « Pèlerinage » sur une tombe d'un aviateur dans la forêt.
30x1943 / 1870Maurice Denis, peintre Nabi, vit à Saint-Germain-en-Laye où il acquiert en 1914, le Prieuré, un ancien hôpital, fondé par Madame de Montespan au XVII° siècle.
311942nov11Arrestation du résistant, le professeur Marcel Roby, par la Gestapo.
321942oct / sepRafles de Juifs à la gare-Etat.
331942aoû24Deux jeunes hommes jettent un pavé sur le bureau de placement ; ils sont arrêtés et fusillés par les Allemands le 4 décembre 1942.
34x1919sep10Traité de paix de Saint-Germain-en-Laye avec le vaincu autrichien, qui a reçu le traité le 2 juin précédent. Fin de l'Empire des Habsbourg, pluricentenaire (1273-1919).
351913nov09Inauguration de l'Ecole Normale de Filles du département de la Seine-etOise par le président du Conseil, ministre de I 'Instruction Publique, Louis Barthou.
361912La « Halle aux grains » est remplacée par la Poste actuelle.
371904Dépôt au Musée d'Archéologie Nationale de La Dame de Brassempouy (23 000 ans, taillée dans de l'ivoire de mammouth, haute de 3,65 cm, longue de 2,2 cm et large de 1,9 cm), trouvée dans les Landes enfouie dans la terre dite culture gravettienne ou périgordien supérieur en 1894, par Edouard Piette et M. de Laporterie.
381902Arrivée du 11ème Cuirassiers au Quartier Grammont
391897oct01Inauguration du Collège municipal de garçons avec une rigueur architecturale quasi-monacale légèrement teintée d'antiquité ; coût de 1,24 millions de francs. Budget municipal pour l'instruction 120.000 francs en 1914).
401881oct23Inauguration de l'hôpital-hospice, qui remplace celui des soeurs de la Charité. La chapelle sobre, est d'un style éclectique, essentiellement néo-roman, inauguré en 1884. Les donateurs pour la construction de cette église sont le bienfaiteur Armagis (1795-1857) de l'ancien hôpital de la Charité, le marquis d'Ourches (+1867), M. Lamant (+1871), le baron et la baronne Gérard, en mémoire du beau-frère et frère M. Schnapper (1815-1875). Les autres bienfaiteurs sont Wauthier, Jouy-Boudonville et le notaire Raymond Gréban (1860-1938).
411880Jacques Offenbach compose les contes d'Hoffmann.
421877sep03Mort d'Adolphe Thiers au Pavillon Henri IV. Sa statue sera inaugurée le 19 septembre 1880, place du château, puis déplacée en 1911 place des Combattants (Jehan Alain aujourd'hui), puis, fin 1941, fondue par les Allemands.
431871 / 1870mar / sep12 / 20Occupation prussienne.
44x1867mai12Inauguration du Musée des Antiquités Nationales par Napoléon III, suite au décret du 8 mars 1862 portant création d'un Musée des Antiquités celtiques et gallo-romaines dans le château (qui avait servi de pénitencier à partir de 1836) restauré par Eugène Millet.
45x1862mai04Inauguration du temple protestant construit avenue des loges à l'initiative du pasteur Napoléon Peyrat. Les protestants étaient alors environ 250, soit 1.5% de la population saint-germanoise.
46x1862aoû22Naissance d'Achille, Claude Debussy, au 38 rue au Pain, où ses parents Manuel et Victorine tiennent un magasin de vaisselle.
471858Les religieuses augustines du Saint-Coeur d'Angers se fixent au 1 place de Mantes (place Lamant) pour se consacrer à leur vocation caritative aux dames âgées (avec plus tard, les religieuses franciscaines (1875) avec la chapelle du 89 avenue Foch, les soeurs de Saint-Vincent de Paul pour les orphelins, ou les Soeurs de Marie-Auxiliaire).
48x1855aôu25Visite de la reine d'Angleterre Victoria à Saint-Germain-en-Laye, avec Napoléon III.
491847 Premier chemin de fer de voyageurs Paris-Le Pecq-Saint-Germain-en-Laye.
50x1847avr15Le chemin de fer Saint-Lazare / Saint-Germain-en-Laye parvient sur le plateau éventrant une partie du Parterre ; 1880 : nouveau pont en pierre, auparavant en bois. La gare du débarcadère est détruite en 1969, pour la construction de la gare du R.E.R. inaugurée en 1972
51x1846Alexandre Dumas s'installe à Saint-Germain-en-Laye et y crée un théâtre. Il y rédigera les Trois Mousquetaires et le Comte de Monte Cristo. Son fils, Alexandre, y écrira La dame aux camélias.
521842Nouvel Hôtel de ville -avec bibliothèque et musée- dans l'ancien hôtel de La Rochefoucauld ; auparavant l'hôtel de ville se situait dans l'hôtel de la Chancellerie tombant en ruines puis détruit.
53x1837aoû24Inauguration de la ligne Saint-Lazare / Le Pecq (premier train de voyageurs en France) en présence de la famille royale et notamment de la reine Marie-Amélie, mais en l'absence de Louis-Philippe. Ce dernier préférait alors voyager en voiture à cheval et le gouvernement l'avait dissuadé d'exposer sa personne aux risques d'un tel voyage. Le parcours inaugural est effectué en 25 minutes.
541827 / 1866Construction de l'église (restaurée en 1848-1854, puis dans les années 2010). On découvre le 12 juillet 1824 trois boîtes de plomb contenant un quart des entrailles de Jacques II, de Marie de Modène et Louise-Marie. Les autres restes des Stuarts ont été détruits à la Révolution. Une chapelle et un monument funéraire à leur honneur sont édifiés à droite de la nef, voulue par la reine Victoria lors de son voyage le 25 août 1855.
551820aoû17Louis XVIII, par lettres patentes, accorde à la ville les armoiries royales avec le berceau de Louis XIV.
561812avr14A l'occasion d'une partie de chasse, Napoléon Ier inspecte l'école de cavalerie.
57x1810sep21Désignation et fondation de la maison d'éducation de la Légion d'honneur par Napoléon I°, qui permettent l'achat de terrains dans l'ancien couvent des Loges des Augustins déchaussés de 1644. Au cours des années 1811-1812-1813, elle ouvre ses portes sous la direction de Soeur Marie-Marguerite de Lezeau. Saint-Germain-en-Laye devient sous la Restauration une succursale de la Maison royale de Saint-Denis. La directrice est Madame Campan, l'ancienne femme de chambre de Marie-Antoinette.
58x1809mar08Décret de Napoléon Ier créant une « Ecole militaire spéciale de cavalerie » dans le château ; le décret d'organisation du 17 mai 1809 est pris au camp impérial à Schönbrunn. Le décret du 14 décembre 1809 stipule que le parterre est affecté en carrière pour y faire des exercices et y établir écuries et manèges. Le château proche des écuries pouvant accueillir plusieurs centaines de chevaux, et de la forêt, est la “pépinière” des officiers de troupes à cheval de la fin de l’Empire. Elle fonctionne jusqu’en juillet 1814 avant d’être dissoute et réunie à celle de Saint-Cyr.
591794jul31Rue de Poissy, Madame Campan ouvre un petit pensionnat pour demoiselles, sous le nom d' "Institution nationale de Saint-Germain". Son affaire réussit si bien que, devant l'afflux de la clientèle, elle loua, pour deux mille livres annuelles, l'ancien hôtel de Rohan, au 42 de la rue de l'Unité (aujourd'hui rue des Ursulines). Elle y régnera durant 8 années.
60x1795 / 1793fév / nov28 / 01Saint-Germain-en-Laye devient Montagne-Bon-Air par décret de la Convention. Déchristianisation et beaucoup de rues changent de nom.
611795oct05(13 vendémiaire an IV) Révolte royaliste à Paris, réprimée par le général Bonaparte, avec une vingtaine de Saint-Germanois qui y participent.
621794 / 1793déc / oct29 / -Le château devient une prison politique sous la Terreur.
63x1793 / 1717Voltaire ; 1753, Rousseau ; 1778, Mozart, Benjamin Franklin, Hubert Robert, ... Accueil de personnalités du siècle des Lumières. Elles visitent la ville du gouverneur, le maréchal de Noailles, qui possède avant la Révolution française, le plus bel hôtel seigneurial et 140 hectares d'un parc à la française, puis anglo-chinois. Saint-Germain-en-Laye voit 12.000 habitants sous Louis XIV, puis 18.000 habitants avec la cour des Jacobites ; en 1726, la population chute à 6.825.
641789nov02Le cocher du duc de Noailles, Jacques Dutertre, est pris par le peuple, qui le tue et suspend son corps à un réverbère.
651789jul15Le meunier Sauvage de Poissy est tué à coups d'épée et de baïonnette.
661784Plan de reconstruction du Château-Neuf, finalement abandonné.
671771 / 1766Aménagement de la place du Marché Neuf, notamment avec ses arcades et le déplacement du cimetière. Ouverture de la route de Versailles en 1766 et aménagement de la place Royale en 1771
68x1689jan07 / 06Arrivée au Château-Vieux, aménagé dernièrement par Jules Hardouin Mansart, d'une Cour en exil pour près de trente ans : celle des Stuarts chassés de trois royaumes (Angleterre, Ecosse, Irlande). Cette Cour continue les grandes heures du Saint-Germain royal et nobiliaire jusqu'à la double mort, au Château-Vieux, de Jacques II, dernier roi catholique d'Angleterre et d'Ecosse, le 16 septembre 1701, puis de la reine Marie de Modène le 7 mai 1718. Sa cour est à l'origine de la loge maçonnique La bonne foi, toujours en activité.
69x1682Louis XIV quitte Saint-Germain-en-Laye et établit sa résidence principale à Versailles.
70x1682 / 1666avr / jan20 / 22Louis XIV choisit comme principal lieu de résidence de la Cour et du gouvernement, Saint-Germain-en-Laye, pendant un quart de la durée du règne. Le Roi, qui a entre 27 et 43 ans, vit sa période d'apogée, notamment guerrière et culturelle, à Saint-Germain-en-Laye. Molière, Lulli, Bossuet, Le Brun, Rigaud, … y séjourneront.
71x1682 / 1666Louis XIV fait de Saint-Germain-en-Laye sa résidence principale. Molière, Lulli, Bossuet, Le Brun, Rigaud, … y séjourneront.
72x1674Fin de la construction, en partie, des parterres et surtout de la Terrasse créés par le jardinier du roi Le Nôtre à partir de 1669.
731670avrfinDépart de Saint-Germain-en-Laye du carrosse somptueux avec huit personnes, pour un périple en Flandre : le Roi, la Reine, la duchesse de La Vallière et la marquise de Montespan, ses deux maîtresses. « Le Roi donna au monde le spectacle nouveau de deux maîtresses à la fois.... (ou) les trois reines » selon Saint-Simon.
741666sep02Le Roi joue en personne à la fois les rôle du berger, du roi Cyrus, et d'une nymphe, dans le « Ballet des Comédies », « salle des Comédies » du château, créé en partie par les deux Baptiste, le musicien Lully et l'écrivain Jean-Baptiste Poquelin dit Molière. « Il y a tous les soirs, des bals, des comédies ou des mascarades à Saint-Germain-en-Laye » écrit Madame de Sévigné le 13 janvier 1672.
75x1652Désormais, le pèlerinage à saint Fiacre en forêt évolue vers une fête populaire : la fête des Loges.
761650 ~Les châteaux et la ville de Saint-Germain-en-Laye sont à leur apogée avec 3.540 habitants en 1600, 6.000 en 1640; 12.000 à la fin du XVIIème siècle.
77x1649jan06 / 05De nuit, Louis XIV, la Reine-mère et le Cardinal Mazarin fuient la Fronde, pour trouver le refuge à l'improviste au Château-Vieux. Le roi apprend avec cet épisode une des principale qualités de son « métier de roi » : la « dissimulation » et la méfiance envers les nobles, les parlementaires et Paris. Après la mort de Mazarin le 5 mars 1661, Louis XIV décide de gouverner et de « jeter » sur son royaume « des yeux de maître. »
78x1643mai14Mort très chrétienne de Louis XIII au Château-Neuf de Saint-Germain-en-Laye, en présence de saint Vincent de Paul : « jamais depuis que je suis sur la terre je n 'ai vu mourir plus chrétiennement » ; ce dernier a été soutenu par le roi, notamment à travers les « Filles de la Charité".
791642 / 1624Premier ministre, le cardinal de Richelieu s'installe rue de la Verrerie.
80x1638sep05Dimanche, un peu avant 11 heures, la reine Anne d'Autriche met au monde Louis Dieudonné. Louis XIV est né au château-neuf, dans la chambre du roi, devant la Terrasse.
81x1638fév10Voeu de Louis XIII : dès que la reine est certaine de sa grossesse, et sans attendre la naissance pour savoir si l’enfant serait un garçon ou une fille, Louis XIII publie l’Édit officiel qui consacre solennellement la France à Marie. Le roi veillera à ce que cet Édit soit enregistré par le Parlement comme loi fondamentale du royaume et acte de l’autorité souveraine. Il instaure aussi une procession chaque année le 15 août pour la fête de l’Assomption,
821620avrPar lettres patentes, le roi Louis XIII confirme l'établissement des Récollets. Le couvent de Saint-Éloi, fondé au début du 13e siècle est rebâti par les Récollets puis vendu en 1789. Il en subsiste des salles souterraines du 13e siècle sous la Cour Larcher.
831603 / 1594Le nouveau roi de France Henri IV, un après avoir abjuré le protestantisme, se repose au château de Saint-Germain-en-Laye, et décide la poursuite (« parachèvement et perfection des bastiments commencés ») de la construction du Château-Neuf, des jardins, des sept terrasses sur 65 mètres de dénivelés et des cinq grottes, avec les architectes Jacques II Androuet du Cerceau, Louis Métezeau, et les fontainiers Thomas et Alexandre Francini. Ce château est habitable en 1603. En 1610, il est considéré par Le Mercure de France, comme la cinquième merveille du royaume de France, avec la galerie des Tuileries, le Palais-Royal, le Parc Royal, le château de Fontainebleau.
841598Jeanne d'Albret et son fils Henri IV aiment Saint-Germain-en-Laye, sa vue sur l'Ile-de-France jusqu'à Paris. Henri IV est le bon roi qui parvient à arrêter la guerre entre catholiques et protestants en 1598. C'est le seul roi qui ait une statue à Saint-Germain-en-Laye, rue de Lorraine.
85x1570aoû08Paix de Saint-Germain-en-Laye mettant fin à la 3ème guerre de religion (1568/1570) qui voit la défaite des protestants à Jarnac, l’assassinat de leur chef, le prince de Condé en 1569, et la nomination d’Henri de Navarre (futur Henri IV) comme chef des protestants. Cette paix accordée par Catherine de Médicis, qui absout tous les Français des faits de religion, donne aux protestants la liberté de pratiquer leur culte. Toutes les traces ou mémoires des luttes antérieures doivent disparaître. La conséquence indirecte de cette paix « malassise et boiteuse » est le massacre de la Saint-Barthélémy le 24 août 1572.
861562jan17Edit de Saint-Germain-en-Laye -dit Edit de Tolérance ou Edit de Janvier-, puis début des guerres de religion.
871561été / autPrésence des Huguenots, dont la reine de Navarre Jeanne d'Albret, à la Cour du roi Charles IX et de la reine-mère Catherine de Médicis, au château de Saint-Germain-en-Laye, pendant le colloque de Poissy (9 septembre-13 octobre 1561).
881557fév11Premier marché signé pour la construction du « Château-Neuf» sur le rebord du plateau : « maison du théâtre et de la baignerie », voulu par Henri II, avec l'architecte Jacques Ier Androuet du Cerceau. L'axe de ce « château-neuf» se situe rue Thiers
89x1553Naissance de Marguerite de Valois, dite "la reine Margot".
90x1550jun27Naissance de Charles-Maximilien de Valois, futur Charles IX, baptisé le même jour.
91x1547jul10Coup de Jarnac, devant Henri II et sa cour, le sieur Guy Chabot de Jarnac sort vainqueur du duel judiciaire avec le sieur François de Vivonne, Seigneur de la Châtaignerie grâce à une botte secrète.
92x1539marDécision royale, avec l'architecte Pierre Chambiges, de construire un Château Renaissance typiquement française, « brique et pierre », en reprenant le plan pentagonal de Charles V, avec des éléments décoratifs italiens comme la terrasse « la première en Europe, chose digne d'être vue et considérée » selon du Cerceau. L'emblème du roi est la salamandre, qui vit au milieu des flammes et la devise du roi est : « Je nourris le bien, je vomis le mal ». Le bourg de Saint-Germain-en-Laye se développe avec 2.500 habitants vers la fin de son règne : la présence de la Cour dans ce château favorise le commerce -taverniers et marchands de soie, par exemple-. Le monde campagnard -vignerons et laboureurs- est également présent dans les foires de plus en plus célèbres.
93x1528nov16Naissance de Jeanne d'Albret, reine de Navarre et souveraine de Béarn, mère de Henri IV.
941527jan30 / 26Fiançailles puis mariage, devant François Ier et toute la Cour, de Marguerite d'Angoulême et de Henri II d'Albret, roi de Navarre.
95x1519mar31Naissance d'Henri de Valois, futur Henri II.
96x1514mai18Mariage princier à la chapelle du château de l'héritier du trône, François d'Angoulême, futur François Ier, avec sa cousine, la princesse Claude de France, fille de Louis XII et d'Anne de Bretagne : « les noces les plus belles que vis jamais, car il y avait dix mille hommes aussi richement que le Roy » dit-on. Début de la grande période de la Cour au château de Saint-Germain-en-Laye : naissances, baptêmes (sur sept enfants du roi François Ier, quatre sont baptisés à Saint-Germain-en-Laye), et décès royaux ou princiers. Sur 11.778 jours de règne de François Ier (1515-1547), 8.000 dans ses voyages et dans ses guerres d'Italie (70% du règne),1.168 à Paris (10%), 826 à Saint-Germain-en-Laye (7%), 775 à Fontainebleau (6,5%).
971440 / 1419oct / -19 / -Occupation anglaise du Château (sauf 1436-1438), avec des capitaines anglais. Le château sert essentiellement de garnison, place forte militaire, ne subissant néanmoins jamais de siège.
98x1380 / 1370Taillevent, chef des cuisines royales, établi à Saint-Germain-en-Laye, rédige le premier livre de recettes, Le Viandier.
99x1367 / 1364Charles V est le grand roi restaurateur de Saint-Germain-en-Laye. Reconstruisant le château brûlé par les Anglais en 1346, il transforme la petite maison-forte de Louis VI en une véritable forteresse de plan pentagonal ; au donjon, se situe la première bibliothèque royale. Il reconstruit également l'église et aménage le premier aqueduc des sources de Bèthemont, par Aigremont et Chambourcy, jusqu'à un grand réservoir situé devant le château. C'est le roi Sage au cours de la Guerre de Cent Ans contre les Anglais.
100x1346aoû16 / 13Terrible chevauchée du Prince Noir, fils aîné d'Édouard III d'Angleterre et de Philippa de Hainaut, 15 ans, qui anéantit le village, les prieurés d' Hennemont et de Saint-Germain-en-Laye, une partie du château, par le feu. Seule la chapelle n'est pas dévastée.
1011308Le prieuré d'Hennemont est édifié par Dame Perronelle de Géry en 1308, avec quelques moines de la congrégation du Val des « Escholiers sous le roi Philippe IV le Bel.
102x1238 / 1230Construction de la Sainte-Chapelle royale, dynastique et gothique dans l'enceinte du château (terminée dix ans avant celle de l'Ile de la Cité) par Louis IX, né à Poissy en 1214. Sa mère Blanche de Castille élève son fils au château de Bouret, dans le vallon de Feuillancourt. Elle crée le premier grand axe économique, la route Saint-Germain-en-Laye / Poissy. Louis IX (Saint Louis) prépare les septième et huitième croisades au château de Saint-Germain-en-Laye.
1031223 / 1179Règne de Philippe II Auguste qui nomme le premier gouverneur du château en 1180 ; sur 2.000 actes connus, 112 sont écrits du château. En 1209, il soutient Regnault l' Archer, échanson et écuyer, qui fonde une « Maison Dieu » vers 1225.
1041180Philippe Auguste rédige son testament.
1051124Le nom de Saint-Germain-en-Laye est cité pour la première fois.
106x1124 ~Louis VI dit Le Gros, qui affirme l'autorité royale en Ile-de-France, fait construire un « palatium » ou château en bois, près de laforêt qu'il aime en raison de la chasse et face aux nobles brigands, qu'il n'aime pas. Il devient résidence royale au cours du XIIème siècle, sous Louis VII le jeune. Premier document écrit, charte de Louis VI, en latin : « Actum publice apud S-G. astantibus in palatio nostro... ».
107x1020 ~Le roi Robert le Pieux (996-1031) fonde un nouveau monastère prieuré, à la limite sud-est de la forêt royale (Lida et Laye) sur le site de l'église actuelle, dédiée à Saint Germain, évêque (d'Auxerre -mort en 449, selon Raoul Glaber- ; ou de Paris, 496-576 -selon l'historiographe Helgaud-) et une église dédiée à Saint Vincent (patrons des vignerons). Ce monastère est rattaché à l'abbaye bénédictine de Coulombs vers 1060.
1088° / 7° sièclesChristianisation et noblesse franque dans la partie sud de la cité, sur trois lieux de peuplement : Feuillancourt avec Saint-Erembert (édification d'une chapelle vers 635) ; chapelle Saint-Gilles dans la forêt (VIIIème siècle) ; chapelle Saint-Léger (construite après la mort du saint en 678 ; puis constitution d'un hameau autour de la chapelle vers 750). Autres saints vénérés : Saint-Eloi, Saint-Fiacre (Robert le Pieux lui dédie une chapelle), Sainte-Radegonde (épouse de Clotaire Ier 558-561, avec chapelle fondée vers 1215), Saint Wandrille (704, sur le domaine du Pecq).
109x~7° siècleSaint Erembert, né à Poissy, (+ ~ 672) fonde un prieuré près de rû de Buzot.
110668 ~Childéric II édifie une chapelle en forêt de Laye.
1116° siècle ~Cimetière mérovingien du rû de Buzot.
112510 / 496Le talweg du rû du Buzot (Feuillancourt) est à l'origine de Saint-Germain-en-Laye au VIle siècle. Saint Erembert y a, dit-on, arrêté un feu destructeur, au temps des Mérovingiens.
1131° siècledébVoie romaine à l'attaque du Plateau (rues Schnapper, Bergette, Galliéni, Président Roosevelt).
114- 5° siècleVoie gauloise du rû du Buzot. Monnaie gauloise retrouvée dans la forêt en 1999, intitulée « le cheval solaire et le loup mangeur de lune ».
115- 21 000Antiquités dans la forêt ancestrale. Peu de traces préhistoriques, paléolithique ou néolithique, mais quelques silex sur le plateau d'Hennemont ; allée dolmenique retrouvée au lieu-dit Mississippi (Marly) fin XIXe siècle.