Protocole, abracadabrantesques traditions et manies du royaume d’Angleterre.

       

Education

La reine n’est jamais allée à l’école, ce qui ne présage pas de son éducation, car en réalité elle a bénéficié des meilleurs tuteurs du royaume. Dès sa plus tendre enfance, elle a reçu une éducation exclusive et privée.

Epousailles

La reine n’a jamais eu la nécessité de fréquenter de jeunes garçons ; elle a en effet rencontré l’amour de sa vie, le prince Philip, un cousin issu de germain de 5 ans son aîné, très tôt : elle n’avait que 13 ans. Ils échangèrent des lettres durant leur « fiançailles » et se marièrent quand elle eut 21 ans. Ils sont toujours ensemble après 74 années.

La reine est… un duc comme les autres

L’explication remonte à la reine Victoria (1837-1901), qui considérait que le titre de duc était supérieur à celui de duchesse, simplement parce que le mot dukedom (« duke » signifiant « duc », « dom » exprimant le « royaume », soit « le royaume du duc »), était, au sens littéral, favorable au duc (non, « duchessdom » ne se dit pas). Sa majesté est donc duc de Lancaster, ou encore duc de Normandie.

Attention néanmoins : elle cache bien d’autres sobriquets. Les Maoris l’appellent par exemple Kotuku (qui signifie le « héron blanc », un oiseau rare et sacré). En Papouasie Nouvelle-Guinée, c’est plutôt « Missis Kwin » ou « Mama belong big family ». Pour son mari (et d’après Stéphane Bern), ce serait « ma petite saucisse ».

Elizabeth perçoit personnellement ses loyers

Chaque mois de juin, la « cérémonie de Waterloo » revient. Cela signifie que le duc de Wellington daigne sortir de sa propriété, Stratfield Saye House (demeure offerte en récompense à son ancêtre après sa victoire à la bataille de Waterloo, en 1815 donc), pour se faire conduire jusqu’au château de Windsor, où il donne son loyer annuel (et symbolique) directement à la reine. L’accessoire indispensable à la cérémonie : le drapeau français, en soie brodée, histoire de surligner notre dérouillée.

Chaque haut-shérif est sélectionné à l’aiguille

Traduction : chaque chef (symbolique) de département (comté) est élu au cours d’une cérémonie dite « d’épinglage », durant laquelle la reine pique - au sens propre - les noms présents sur la liste avec une grosse aiguille. Une tradition qui daterait du jour où Elizabeth Ière avait dû se prêter à cet office alors qu’elle était en pleine séance de broderie et n’avait donc pas d’encrier à portée de la main.

Un otage est retenu pendant la cérémonie d’ouverture du Parlement

Encore une fois, pourquoi ? Mais tout simplement pour garantir un retour sain et sauf de la reine dans ses appartements ! Historiquement, un membre du Parlement est donc envoyé au palais de Buckingham pendant que sa Majesté se rend au spectacle le plus éblouissant de l’agenda culturo-politique britannique. Une tradition qui rappelle les jours sombres pendant lesquels la monarchie et le Parlement n’étaient pas en excellents termes. Des jours où on avait « vraiment » peur que la reine puisse ne pas revenir.

La reine fête deux fois son anniversaire

Quand on est reine d’Angleterre, on peut doublement fêter son anniversaire, chaque année. Généralement, le 21 avril, Elizabeth II célèbre sa date de naissance en privé, avec toute sa famille au grand complet. Mais en juin, c’est son anniversaire officiel, fêté par tout le pays. En résulte la Queen’s Birthday Parade, durant laquelle un défilé militaire puis une cérémonie sont organisés en son honneur.

124 coups de canon sont (parfois) tirés le 10 juin

Pour tout dire, les derniers 124 coups de canon tirés d’affilée l'ont été le 10 juin 1967. Cela arrive donc exceptionnellement, seulement quand l’anniversaire officiel de la reine (date qui varie selon un obscur décret des pays du Commonwealth) tombe le même jour que l’anniversaire du duc d’Édimbourg, à savoir son mari. Cela dit, le salut royal basique compte 21 coups de canon. Quand il a lieu dans Hyde Park, on en rajoute 20 (parce que nous sommes dans un parc royal, malheureux). Pour un anniversaire royal, il faut en tirer 62 (les 21 basiques, plus 20 – parce qu’ils sont tirés de la tour de Londres et que la tour de Londres est un lieu royal -, plus encore 21 – pour « la ville de Londres »). Question de rapidité : combien de coups de canon ont suivi la naissance de George de Cambridge ? 103 bien sûr ! (Ne vous inquiétez pas, on n’y comprend rien non plus).

Son anniversaire est célébré deux fois par an

Comme de nombreux monarques britanniques, Elizabeth II fête deux anniversaires : un premier le 21 avril (jour de sa naissance) et un second le deuxième samedi du mois de juin. À cette date-là, une grande parade a lieu au Royaume-Uni, appelée "Trooping the Color". Elle est organisée à cette date précise car il y fait tout simplement plus chaud ! Cette tradition a débuté en 1748, avec le roi George II, qui a eu le malheur de naître au mois de novembre. Plutôt que de laisser ses sujets prendre le risque d'attraper un rhume, il a combiné la célébration de son anniversaire avec le fameux "Trooping the Colour".

Le duc de Cornouailles ne peut pas être le duc d’York

Nous savons tous que le titre de prince de Galles est réservé au premier héritier à la couronne dans l'ordre de succession (c’est-à-dire à Charles actuellement). Mais les autres titres ont aussi leurs titulaires et leurs propres règles. Le titre de duc de Cornouailles est automatiquement donné à l’aîné des enfants royaux (encore Charles), par exemple. Celui de duc d’York est toujours réservé au second fils de la famille royale (le prince Andrew en l’occurrence), quand celui de princesse royale est accordé à l’aînée des filles. Historiquement, le prince consort est le mari de la reine, même si l’époux d’Elizabeth II a préféré un titre conçu tout spécialement pour lui, à savoir celui de duc d’Édimbourg.

Quiconque monte sur le trône peut se choisir un nouveau prénom

Traduction : une fois roi, Charles pourra très bien s’appeler George, Albert ou Édouard (pas Kevin, n’exagérons rien). C’est, pour une fois, un choix qui appartient à chaque roi. Avant de régner, la reine Victoria était bien la princesse Alexandrina de Kent ; le roi George VI était le prince Albert. Pour ce qui est précisément de Charles, les royal experts parient sur George VII, parce que Charles III serait connoté trop négativement : le premier roi Charles a été décapité et le second était connu... pour sa généreuse austérité.

God Save The Queen

On sait qu’il est formellement interdit de parler pendant le God Save The Queen (grâce au british faux pas de Barack Obama en mai 2011).

Circoncis ?

Depuis le XVIIIe siècle, tous les hommes de la famille royale britannique sont circoncis (même si on n'en a pas eu confirmation pour William, Harry et George).

Bien se tenir à table

Il faudra toujours commencer par utiliser les couverts placés à l'extérieur ; même chose pour les verres. Un verre à champagne doit être tenu par le pied.

Cartes de Noël

La Reine Elizabeth commence à signer ses cartes de Noël durant ses vacances d’été. Elle en écrit environ 800 durant son année de résidence à Balmoral, signant « Elizabeth R. » (pour Regina, le mot latin pour reine) pour les cartes adressées aux politiques et chefs d’état, « Elizabeth » pour ses amis, et « Lilibet », son surnom d’enfance, à ses cousins.

Quand la reine se lève, levez-vous !

C'est le protocole à suivre, pour tout le monde, même les autres chefs d'États.

Polyglottes

Un aspect essentiel et indéniablement important de la fonction de membre de la famille royale est de pouvoir communiquer avec tous ceux qui croisent son chemin. Que ce soit en parlant la langue elle-même ou en faisant appel à un interprète, chaque membre de la famille royale est censé converser avec des personnes du monde entier. La Reine parle si bien le français, qu’elle a appris très jeune, qu'elle aime avoir ses menus en français et renvoie les corrections orthographiques de ces menus à son chef. Le prince William est certainement celui qui a le moins de soucis à se faire puisqu'il peut tenir une conversation dans sept langues différentes.

Quand la reine finit son dîner, tout le monde s'arrête

Lors d'un dîner avec la reine, une fois que la reine a terminé, on ne doit plus toucher son assiette.

Seule ?

Jamais il ne faut laisser la reine seule lors d’une réception ou cérémonie protocolaire, et encore moins trinquer … avec un verre vide !

Au rapport

Lorsque la reine et son défunt mari, le prince Philip, mangeaient ensemble, ils gardaient un bloc-notes à côté de leurs assiettes pour pouvoir prendre des notes sur le repas et donner leur avis au chef. Une fois, sur une feuille de papier déchirée, les valets de pied ont trouvé le cadavre d'une limace ; la Reine y avait écrit : "J'ai trouvé ça dans la salade - pouvez-vous le manger ?"

La révérence est obligatoire devant la reine

Vraie révérence pour les femmes, tête baissée pour les hommes.

Après le mariage, vous avez un nouveau nom

Kate Middleton est devenue Altesse royale et Catherine, duchesse de Cambridge. Quant au prince William, il est aussi devenu le duc de Cambridge.

Les couples royaux ne se tiennent pas la main

Pas question de montrer une telle marque d'affection en tournée officielle.

Avant les fiançailles, il doit toujours y avoir une approbation du monarque

Avant chaque demande en mariage d'un descendant royal, la loi de 1772 indique qu'il doit demander l'approbation du roi ou de la reine.

Un bouquet de mariée "royal" ...

... doit contenir de la myrte.

2.868

C’est le nombre de diamants qui ornent l’Imperial State Crown, sa couronne d’apparat, qu’elle coiffe au moins une fois par an.

Tout mariage royal ...

... doit avoir son cortège d'enfants d'honneur.

Jusqu'à 2011, la famille royale interdisait un mariage avec une catholique

Anglicane, la famille royale ne se mariait jusqu’ici qu’avec des anglicans. En 2011, en se mariant avec Kate, William est allé à l’encontre de deux traditions : épouser une catholique, et épouser une roturière. Mais tant que la reine accepte, tout va bien …

La reine ne vote pas

Bien qu’elle en ait le pouvoir et le droit, espérant ainsi rester politiquement neutre. Etant la monarque en exercice, elle se tient à l’écart du système électoral.

La famille royale n’a pas d’opinion politique

Elle se doit d'être neutre, bien qu'avec quelques allusions, on peut parfois deviner son point de vue. On (même un chef d'Etat en visite) ne parle jamais politique avec elle. Tout le monde se souvient de la reine qui donnait un discours au parlement vêtue de bleu, dont le chapeau à fleurs jaunes rappelait étrangement les étoiles du drapeau européen. Un moyen d'affirmer son avis sur le Brexit ...

La famille royale ne peut pas jouer au Monopoly

Aussi étrange que cela puisse paraître, la famille royale n'y a pas droit, mais on ne sait pas pourquoi ...

Il existe un protocole de "conversation de dîner"

Lors d'un dîner officiel, la reine commence à parler aux personnes situées à sa droite, puis après avoir commencé le repas, elle se tourne vers les personnes situées à sa gauche.

Lors d'un déplacement, les membres de la famille emportent tous une tenue noire

Ceci dans le cas où un membre de la famille décède durant un voyage officiel à l'étranger, la famille royale doit pouvoir descendre de l'avion sur le sol britannique vêtue de noir. Une règle mise en place après que la reine perdit son père le roi George V lors de sa tournée dans les pays du Commonwealth, n'ayant pas prévu de tenue de ce type à l'époque.

Deux héritiers de la couronne ne sont pas autorisés à voyager ensemble

Dans le cas où il y aurait un accident, deux héritiers de la couronne sont interdits de prendre le même avion ou le même train. Une règle que le prince William n'applique pas avec ses enfants George et Charlotte. Ce dernier aurait demandé une autorisation spéciale à la reine.

La famille royale n'est pas autorisée à signer des autographes, ni faire des selfies

Pour respecter l’étiquette, la reine ne peut pas signer des autographes pour quiconque. Elle ne peut donc faire de selfies, seule ou avec d’autres, sinon elle dérogerait au protocole royal, car au XXIème siècle le selfie peut avoir valeur d’autographe.

Les réseaux sociaux ?

Bien que plus proche du peuple ces dernières années, la famille royale reste la famille royale. La reine n’est sur aucun réseau social, en particulier pour des raisons de sécurité protocolaires, quant à sa vie privée et à son image. C’est la raison qui fit que Meghan Markle dut clore tous ses comptes sociaux quand elle épousa le prince Harry.

La famille royale ne peut pas manger de fruits de mer

De peur d'avoir une intoxication alimentaire en plein voyage officiel ...

Vous ne pouvez pas toucher un membre de la famille royale

Si beaucoup le font, sans savoir, il est interdit de toucher un membre de la famille royale. Mais récemment, la reine aurait rendu la règle facultative.

Poignée de main

Surtout ne pas tendre une main non gantée et avant qu’elle n’en ait pris l’initiative.

Parole

 On n’adresse jamais la parole à sa majesté en premier

Un membre de la famille royale ne porte pas de fourrure

C'est contraire à ses convictions.

La famille royale a un protocole vestimentaire

Ce dernier est bien établi, allant jusqu'à assortir les tenues de la petite famille de Kate et William, comme on l'a dernièrement vu lors de leur voyage officiel en Pologne où le bleu était de mise. Même prince George a un protocole vestimentaire ; et il l'oblige à porter des shorts ..., même en hiver, afin de montrer qu'il n'est pas comme les autres petits garçons ...

Chaussures noires.

La reine porte toujours des chaussures en cuir noir, faites main en un exemplaire. Mais elle ne porte jamais ses chaussures neuves, car le cuir est trop dur. Pour les assouplir, elle a des employées dont le travail consiste à les porter pour les rendre confortables. Pour ce faire elles doivent porter des chaussettes et marcher sur un tapis rouge.

Les chapeaux d'Elizabeth II donnent le vertige.

On y voit défiler couvre-chefs bretons, bérets à clochettes, coiffes submergées de fleurs, canotiers-cloches, turbans, toques à plumes (la fourrure est bannie depuis 2019), chapeaux-spaghettis et flying saucers (« soucoupes volantes ») portés sur le côté. On a même parfois cru déceler un message politique dans certains de ses couvre-chefs.

Chaque forme de chapeau est choisie en fonction de l'événement et du lieu

La reine n’est jamais sans son chapeau lors de tous les évènements officiels, une formalité exigée par l’étiquette. À chaque occasion, son chapeau royal. Ainsi la duchesse de Cambridge, Kate, aime beaucoup faire référence aux pays qu'elle visite : on se souvient de son chapeau rouge en forme de feuille d'érable lorsqu'elle s'est rendue au Canada.

À 18h, on oublie le chapeau pour la tiare

Depuis 1950, les chapeaux sont obligatoires pour les évènements royaux : baptêmes, mariages, rencontres diplomatiques, … Tout est une question de timing ... Dîner avec un chapeau est trop encombrant, d'où la tiare, plus discrète, à partir de 18 heures ! Mais la tiare est réservée aux femmes mariées. La tiare se porte d'une façon précise : elle doit être inclinée sur la tête à 45 degrés

Le chapeau des dames

Il est obligatoire devant la reine.

La mini-jupe est bannie

Les femmes de la famille royale portent la jupe midi ou longue et pour éviter qu’elle se soulève avec le vent, on met des poids pour la lester sous la jupe.

Le petit-déjeuner de la reine ne change jamais

Un véritable english breakfast, et des cornflakes.

La famille royale ne s'offre pas les cadeaux de Noël le jour de Noël

La famille les reçoit la veille, durant le tea-time, dans le salon rouge dédié à l'événement.

L'ail n'est pas autorisé à Buckingham Palace

Afin d'éviter toute déconvenue lors d'une conversation diplomatique ... De même pour les pommes de terre, le riz et les pâtes.

La famille royale doit savoir parler plusieurs langues

Une règle de base pour ne jamais se sentir perdu durant un déplacement à l'étranger.

Les membres de la famille royale doivent avoir une coiffure impeccable

Ceci incluant d'avoir la visite d'un coiffeur trois fois par semaine ...

Vous ne pouvez pas tourner le dos à la reine

Après une conversation avec la Queen, c'est elle qui part en premier pour vous tourner le dos, et surtout pas l'inverse !

La garde-robe de la reine est vive

La reine est toujours vêtue de couleurs vives (bleu, rose, voire jaune, ...) pour qu’on la repère mieux dans la foule lors des représentations.

Les femmes doivent s'assoir d'une certaine manière

Jambes croisées, ou chevilles croisées, afin d'éviter tout "accident" ...

Le port de la reine !

La reine a toujours le menton parallèle au sol, se devant de paraître en permanence gracieuse et élégante. De même ses mains seront toujours de part et d’autre du corps, et la pointe des pieds toujours orientée dans la direction de la marche.

Si la reine positionne son sac sur son bras droit, elle a fini sa conversation

Un signal subtil à son équipe pour la prévenir.

Son sac à main aussi a une signification

Il s’agit de "l’arme secrète" d’Elizabeth II ! Il lui sert de code : par exemple, lorsque la reine le passe d'un bras à l'autre, cela indique à son entourage qu'il va falloir qu'elle s'éclipse. Si Elizabeth II pose son sac à main sur la table lors d'un dîner, cela signifie qu'elle souhaite que l'événement se termine dans les cinq prochaines minutes.

Le journal repassé

La reine Elizabeth II aime à lire son journal fraîchement repassé. Une demande contraignante pour ses domestiques mais moins farfelue qu'elle en a l'air car il s'agit pour elle de ne pas se tacher les doigts en parcourant les pages.

Les décolletés sont interdits

Princesse Diana en mettait beaucoup, et elle se servait de ses pochettes pour les masquer, notamment lors de ses sorties de voiture.

Les surnoms sont interdits

Si la presse surnomme la duchesse "Kate", au sein de la famille royale, c'est Catherine ! Idem pour Will qu'on n'appellera jamais ainsi à Buckingham, ni Harry qui s'appelle en vrai Henry.

Lors d'un dîner, le placement des couverts sert à transmettre des codes

Si un membre de la famille royale s'absente du dîner, mais n'a pas fini son assiette, il doit croiser ses couverts dans l'assiette. S'ils ont terminé leur repas, ils disposent les couverts dans un emplacement bien précis, avec les manches orientés vers le bas.

Le tea-time exige une façon précise de boire le thé

Avec la petite assiette dans une main, et la tasse dans l'autre, tenue uniquement avec l'index et le pouce. Le majeur maintient la tasse par le bas.

Les cygnes royaux.

437 cygnes voguent sur la Tamise ; ils sont déclarés « royaux ». Un décret datant du XIII° siècle fait de tous ces majestueux oiseaux des possessions du roi, le « Monarque of the Swans ». Ceci à une époque où le cygne était un mets rare et délicieux, digne d’un roi uniquement. De nos jours ce privilège est partagé avec deux compagnies : les Dyers (teinturiers) et les Vintners (vignerons). Ce privilège est implicitement rappelé lors du Swan Upping, cérémonie de recensement de ces majestueux volatiles, à laquelle la reine se doit d’assister et durant laquelle elle bague même quelques oiseaux.

Aujourd'hui, ses principaux objectifs pratiques sont d'effectuer un recensement des cygnes et de vérifier leur santé. Elle a lieu chaque année, troisième semaine de juillet, où pendant cinq jours, les chasseurs de cygnes respectifs de la Reine, des Vintners et des Dyers remontent la rivière à la rame dans des yoles des siècles derniers, de Sunbury-on-Thames à Abingdon on Thames, Traditionnellement les cygnes de la Tamise y sont répartis entre les trois propriétaires : les cygneaux sont marqués pour les distinguer de ceux de la reine qui restent immaculés.

La Reine Elizabeth II reste la seule personne du Royaume-Uni à avoir le droit d’en manger, mais la monarque affirme ne pas y toucher. Ouf !

Et d’autres animaux royaux

En plus des anatidés, Elizabeth II possède aussi certains poissons et mammifères marins de son territoire. Cette bizarrerie de la monarchie britannique remonte à 1324, sous le règne d’Edouard II. Un texte de loi a en effet prévu que « le monarque possède de fait les baleines et esturgeons pris en mer ou n’importe où dans le royaume ». Ce texte n’a jamais été abandonné, et continue donc de s’appliquer. Les esturgeons, les baleines, les dauphins ou les marsouins sont ainsi encore appelés royal fishes (« poissons royaux »). Si l’un de ces animaux est capturé dans une zone de 3 milles marins (environ 5,5 kilomètres) des côtes du Royaume-Uni, la reine peut le réclamer au nom de la Couronne. Rassurez-vous, elle ne le fait jamais.

Les corbeaux de la Tour de Londres

13 Janvier 2021 : Merlina, la reine des corbeaux de la Tour de Londres, où sont entreposés les joyaux de la couronne, est portée disparue. 7 volatiles (6 par décret royal, et 1 de rechange) vivent toujours sur le site, condition indispensable pour empêcher la chute du royaume. Selon la légende solidement ancrée datant de l'époque du règne de Charles II (1630-1685), si tous les corbeaux venaient à quitter la Tour, le royaume "s'effondrerait" et le pays serait "plongé dans le chaos". II est nécessaire d'avoir 6 corbeaux sur le site à tout moment pour garantir l'intégrité du Royaume. Depuis, les corbeaux de la tour sont officiellement recensés en tant que soldats de la nation, au point de devoir prêter serment avant de pouvoir exercer (un serment qui prend la forme d’une attestation écrite par un tiers, du coup). Bien évidemment, comme un soldat humain, un corbeau peut être démis de ses fonctions pour comportement inadapté.

Le port de tête doit être précis

Le menton doit être parallèle au sol.

La Queen n'est pas obligée d'avoir son permis de conduire

Elle est la seule personne du Royaume-Uni à avoir ce privilège. La reine n’a jamais eu de cours de conduite automobile, et pourtant elle conduit très bien, une activité qu’elle affectionne, en particulier au volant de sa Range Rover, ce qu’elle est autorisée à faire sans permis de conduire. Elle a même promené le prince Abdullah d’Arabie Saoudite (ce qui aurait été inconcevable dans son propre pays) ! Difficile à croire, mais la reine d’Angleterre a une passion pour les gros engins. Elle s’est engagée à l’âge de 18 ans, en 1944, dans l’Auxiliary Territorial Service (ATS) - une branche féminine de la British Army. Là-bas, elle était apprentie conductrice d’ambulances et a passé son permis poids lourd. Elle n'est pas non plus tenue d'avoir une plaque d'immatriculation sur son véhicule pour pouvoir le conduire.

Voiture

Pour y monter ou en descendre un membre de la cour doit impérativement attendre que le valet se charge de cette besogne.

Passeport ?

La reine est la seule personne du royaume à ne pas avoir de passeport … car elle n’en a pas besoin, tous les passeports britanniques étant émis en son nom !

Impôt

La reine n’est pas contrainte de se soumettre au payement de l’impôt. Mais à l’instar du permis de conduire, Elizabeth II a tout de même décidé de se plier à cette règle. Depuis 1992, elle s’acquitte d’un impôt sur les revenus et les plus-values. Il est vrai qu’elle avait perdu les faveurs de ses sujets et que sa fortune personnelle est estimée en 2021 à 425 millions de dollars (soit 375 millions d’euros). Cependant, elle reste protégée de toute poursuite judiciaire. Elizabeth II ne pourra donc jamais être obligée de se retrouver face à une cour de justice.

Elizabeth II règne sur quinze pays

Elizabeth II ne se contente pas du Royaume-Uni. Elle est aussi la cheffe de l’État de l’Australie, d’Antigua-et-Barbuda, des Bahamas, du Belize, du Canada, de Grenade, de la Jamaïque, de la Nouvelle-Zélande, de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, de Saint-Kitts-et-Nevis, de Sainte-Lucie, de Saint Vincent-et-les Grenadines, des Îles Salomon et de Tuvalu. Tous ces pays sont des royaumes du Commonwealth ou d’anciennes colonies britanniques. Cela représente près de 135 millions de sujets, répartis sur 19 millions de kilomètres carrés dans le monde, soit plus de 12,5 % des terres de la planète… Dans ces autres royaumes, la reine est représentée sur place par un(e) gouverneur(e).

Elle parraine plus de 600 associations

Elizabeth II est la bienfaitrice d’environ 620 œuvres de charité et autres organisations qui ont trait à la protection des animaux, l’enfance, l’environnement, la santé ou le sport. La reine est aussi impliquée dans des associations militaires, professionnelles ou religieuses et dans des organisations de service public. Elle est donc à la fois bienfaitrice de la société des poneys Highlands, commodore d’un yacht-club à Lisbonne et membre honoraire de l’association des chirurgiens du Royaume-Uni et d’Irlande.

Elle a une obsession étrange pour les corgis

Depuis l’adolescence, la reine d’Angleterre voue un culte aux corgis – ces tout petits chiens de berger originaires du pays de Galles au pelage semblable à celui d’un renard. Au total, elle en a possédé une trentaine. Le premier était une femelle, baptisée Susan, qui lui a été offerte le jour de ses 18 ans. Très attachée à ses chiens, la reine souhaite le meilleur pour eux et un valet leur est dédié ... Les chiens de la reine font ce qu'ils veulent et mangent des plats gastronomiques. Seule elle, a droit de les réprimander.

Ce que l’on sait moins, c’est qu’en croisant un de ses corgis avec un teckel appartenant à sa sœur Margaret elle a donné naissance à une nouvelle race de chiens : les « dorgi ».

Prince Philip doit marcher derrière la reine

Depuis leur mariage, prince Philip doit marcher quelques pas derrière la Queen, à chaque représentation ...

Engagements royaux

En 2019, le prince William et son épouse Kate en ont assuré 544, tandis que Harry et Meghan de leur côté en ont assuré 558, ceci sur un total de 3.000 engagements de la cour britannique.

Manger propre !

Une royale ne s'abaisserait jamais au point de ressembler à un singe en mangeant un fruit. Selon une vieille tradition, les membres de la Royal Family ne doivent manger aucune nourriture avec les mains ; ils doivent utiliser couteau et fourchette pour manger en particulier les fruits. A un banquet royal, fourchette et couteau à dessert sont donc dressés, ainsi qu’un bol d’eau pour se rincer les doigts, … bol que certains se sont fait surprendre à boire !

Régime alimentaire

Pour ne pas prendre le risque d’être malade, les crustacés sont bannis des plats servis à la famille royale. Idem pour la viande crue. On ne trouvera jamais l’ail dans les assiettes du palais, qui a non seulement un goût trop fort, mais en plus donne une trop mauvaise haleine les heures qui suivent, voire le lendemain. Tout comme les féculents, les pâtes, le riz ou les pommes de terre..., très peu pour la reine ! Le foie gras est aussi interdit, et ce depuis 2018, à la demande du prince Charles et en raison des souffrances animales.

Les mariages royaux sont soumis à son accord

Kate Middleton et le prince William, par exemple, ont dû lui demander leur accord pour se marier. D’après un acte de 1772 qui concerne les mariages royaux et princiers, les membres de la famille royale doivent demander à leur souverain l’autorisation de se marier. Par ailleurs, c’est toujours la reine qui a le privilège d’anoblir des célébrités ou des personnes qui se sont particulièrement distinguées au sein de son Royaume.

Pregnant ?

La reine trouve le mot "enceinte" vulgaire. Elle préfère dire que les femmes enceintes sont “in the family way”, en voie de faire famille, une expression argot du 17e siècle.

Un poète personnel

Parmi les personnes au service d’Elizabeth II, on retrouve un poste pour le moins surprenant : celui de poète personnel. Ce dernier jouit d’une fonction officielle à la cour. Le poète attitré de la reine était auparavant nommé à vie. Ce poste créé en 1668 est désormais soumis à une durée de deux ans renouvelables. De 2009 à 2019, c’est Carol Ann Duffy qui détenait ce titre prestigieux. Elle fut la première et unique femme à jouir de cette position.

Lunettes de soleil

Si vous rencontrez la reine en face à face, vous ne devez pas porter de lunettes de soleil parce que le contact visuel est très important dans toute présentation. Même les membres de la famille royale retirent leurs lunettes de soleil.

Confidentialité

Toute discussion avec Sa Majesté est strictement confidentielle. Révéler leur contenu est un abus de confiance.

La reine voyage régulièrement avec un approvisionnement de sang

La reine d’Angleterre voyage souvent avec des stocks de son propre sang "au cas où" elle aurait un accident. Outre un entourage de 34 personnes, sa Majesté ne quitterait jamais le pays sans amener un médecin de la Marine royale avec elle.

Cartes de félicitations

Traditionnellement, la reine félicite elle-même ses sujets devenus centenaires, au Royaume-Uni et dans les royaumes du Commonwealth. Elle envoie des cartes de félicitations le jour de leur 100ème anniversaire, puis à chaque anniversaire passé 105 ans, soit un total de 300.000 aux centenaires. Elizabeth II fait de même pour les couples célébrant leurs noces de diamant (60 ans de mariage) : 900.000 de ces cartes de félicitations.

Elle-même est restée mariée plus de 73 ans au prince Philip, décédé en avril 2021.

200 portraits

Elle a posé pour plus de 200 portraits. Il existe à ce jour 139 portraits officiels d’Elizabeth II. Elle n’avait que 7 ans lorsque le premier d’entre eux a été peint par le Hongrois Philip de László. Le dernier portrait en date a quant à lui été réalisé par l’artiste australien Rolf Harris, en 2005. Fait rarissime : en 2003, Elizabeth II était le sujet d’un portrait en hologramme. La reine ne pose en compagnie de son époux le duc d’Edimbourg que sur deux portraits officiels.

 « Opération London Bridge »

La célèbre et millimétrée "Operation London Bridge" est le plan prévu depuis les années 1960 organisant le déroulement des journées suivant la mort de la reine Élizabeth. Il a été activé le 8 septembre 2022, jour de la mort de la Reine, en début de soirée.

Les funérailles de la reine ont ainsi été préparées par le gouvernement britannique et par les médias, qui ont des annonces pré-enregistrées sur la vie et la mort de la reine, ainsi que des séquences de portraits pré-enregistrées. Ce plan "Operation London Bridge" a connu de multiples changements au cours des décennies qui ont suivi. Deux ou trois fois par an, des réunions se sont tenues entre les différents acteurs impliqués (ministères, police, armée, radiodiffuseurs…) pour l'affiner. Entre autres détails : « London Bridge is down » est l’annonce du décès de la monarque par le secrétaire privé de la reine à la Première ministre ; les présentateurs de la BBC et les députés devront tous revêtir leur costume et cravate noirs de rigueur.

l’ "Operation Unicorn" prévoit que si la mort de la reine intervient dans sa résidence de Balmoral en Ecosse, son corps reposera au palais d'Holyroodhouse (la résidence officielle de la reine à Edimbourg), son cercueil étant ensuite transporté à la cathédrale, dans le centre de la capitale écossaise. Son corps doit ensuite être transporté à Londres à bord d'un train royal.

Si un transfert par train royal n’était pas possible ou si la reine était décédée à l’étranger, c’est l’opération Overstudy qui aurait été déclenchée, en vue d’un transfert par avion.

L’opération Lion régit la procession du cercueil de la Reine, à Londres, de Buckingham Palace au palais de Westminster, le cinquième jour après le décès de la reine.

Après son arrivée au palais de Westminster, le corps de la reine restera exposé au Westminster Hall pendant trois jours au public : c’est l’opération Feather.

L’opération Spring Tide règle l’accession du futur roi.

La dernière opération la Golden Orb sera activée pour le couronnement du nouveau roi, en principe plusieurs mois plus tard.

Ce qui devrait traditionnellement changer pour les sujets britanniques quand Charles régnera.

- Le visage du nouveau roi apparaîtra sur les pièces de monnaie et les billets de banque au Royaume-Uni. Dans le cadre du Commonwealth, son effigie apparaîtra également sur plusieurs autres devises utilisées dans les Caraïbes orientales, au Canada, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Idem dans les îles anglo-normandes de Jersey, Guernesey, sur l'île de Man ainsi qu'à Gibraltar, Sainte-Hélène et dans les Malouines, îles et territoires contrôlés par la Couronne britannique. Environ 30 milliards de pièces sont concernées (frappe à 4 centimes pièce), auxquelles il faut rajouter les billets de banque.

- Le visage d'Elizabeth II figure aussi sur les timbres. Son faciès sera remplacé par celui du nouveau roi, tandis que les lettres "EIIR", pour Elizabeth II Regina, resteront apposées sur plus de 60% des 115.000 boîtes installées à travers le Royaume-Uni - à l'exception de l'Ecosse, semble-t-il. Les futures boîtes installées par la poste britannique seront elles imprimées des initiales du roi Charles III.

- L'hymne national britannique deviendra God Save the King, avec une version masculinisée des paroles. C'est aussi l'un des deux hymnes nationaux de la Nouvelle-Zélande et l'hymne royal en Australie et au Canada (qui ont également leur propre hymne national).

- Le libellé inscrit dans la couverture intérieure des passeports britanniques, délivrés au nom de la couronne, devra être mis à jour, tout comme le texte similaire qui apparaît à l'intérieur des passeports australiens, canadiens et néo-zélandais.

- Les noms de certaines fonctions officielles Les noms du gouvernement de Sa Majesté ("Her Majesty"), du Trésor et des douanes changeront pour devenir ceux de "His Majesty".

- Ce sera le discours du roi ("The king's speech") et non celui de la reine qui présentera au Parlement le programme du gouvernement, ouvrant la session parlementaire.

- La Garde de la reine, immortalisée par les touristes devant le palais de Buckingham, changera aussi de nom.

- La police ne préservera plus la paix de la reine mais celle du roi.

- Les avocats chevronnés passeront du statut de QC ("Queen's counsel") à celui de KC ("King's counsel").

- Les prisonniers ne seront plus détenus au gré de "Her Majesty", mais poursuivront leurs peines d'emprisonnement au gré de "His Majesty" le roi.

- Dans l'armée, les nouvelles recrues ne prendront plus "le shilling de la reine", lorsqu'ils s'engagent, comme le voulait la formule. Ils ne devront plus non plus se soumettre aux règlements de la reine.

- Certains packagings devront par ailleurs être mis à jour. Les produits qui fournissent les ménages royaux sont marqués d'un sceau et de l'inscription "By appointment to Her Majesty the Queen" - "Par nomination auprès de sa Majesté la Reine." Cette phrase devra être, elle aussi, être masculinisée.

- Le nom du "Her Majesty's Theatre" dans le West End, quartier des théâtres de Londres, où le spectacle The Phantom of the Opera est joué depuis 1986, sera également masculinisé.

- Près de 100 employés de Charles III (secrétaires privés, bureau des finances, équipe de communication, personnel de maison) ont appris, moins d’une semaine après la mort d’Elizabeth II, qu’ils allaient être licenciés dans les jours à venir par Charles III. De quoi choquer ces membres du personnel, pour certains au service du prince depuis des décennies, au sein de la résidence Clarence House.

- En application d’une loi de 1993, votée par le gouvernement Conservateur de John Major, le roi Charles III ne payera pas d’impôts sur la succession de sa mère la reine Elizabeth II.

Les coulisses de la vie du prince héritier, futur Charles III.

- À chacune de ses sorties, Charles a deux domestiques, payés par l'État, pour l'aider à s'habiller.

- Il irait jusqu'à faire transporter son propre mobilier lors de ses voyages officiels. Ainsi est-il suivi de son lit orthopédique, de ses draps frais, d'une commode à tiroirs, de deux aquarelles de paysages écossais, de son propre siège de toilette, et de son PQ (Kleenex Premium Confort). Sans compter les nombreux membres de son personnel, sans qui ne se déplace jamais le futur souverain. Parmi eux, ses agents de sécurité, son médecin, ses valets de chambre et son secrétaire.

- Les amis l'invitant dans leur maison secondaire pour des vacances ou un simple week-end à la campagne sont également prévenus : leur hôte n'arrive qu'après un cortège constitué de ses "meubles, son lit et même des photos".

- Un domestique de Clarence House, la résidence londonienne de l'héritier, étale chaque matin au réveil du prince deux centimètres de dentifrice sur sa brosse à dents et lui fait couler un bain d'eau tiède. La baignoire doit être remplie à moitié, à une température tout juste tiède et la bonde doit être placée dans une certaine position

- En parallèle, d'autres employés lavent et repassent, tous les jours, le pyjama du propriétaire des lieux... ainsi que ses lacets de chaussures.

- Où que le Prince aille dans le monde, la boîte à petit-déjeuner l'accompagne : le prince Charles aime s'assurer que le garde-manger royal est bien garni de "ses propres produits". Il boit invariablement le même thé Darjeeling, et sur un plateau d’argent l’attendent du pain fait maison, un mélange de germe de blé et de graines de céréales et des mueslis spéciaux, six différents types de miel, des confitures et quelques fruits frais bios et quelques secs. Il mange des œufs, à condition qu’ils soient également bios et cuits seulement trois minutes ; ses cuisiniers lui en préparent une demi-douzaine, lui réservant ainsi la possibilité de choisir.

- Le chef royal : « La consigne était de mettre deux prunes et un peu de jus dans le bol et de les lui donner pour le petit-déjeuner. Il n’en prenait en réalité qu’une, alors l’autre retournait au bocal pour le lendemain. Un matin, j'ai donc mis une seule prune dans le bol. Alors il s’est adressé au serveur : " Est-ce que Son Altesse Royale peut en avoir deux, s'il vous plaît ? " J'ai donc dû continuer à en envoyer deux chaque matin ».

- Au petit-déjeuner, il boit invariablement le même thé Darjeeling, et sur un plateau d’argent l’attendent un mélange de germe de blé et de graines de céréales, du miel, des confitures et quelques fruits. Il mange des œufs, à condition qu’ils soient bios et cuits seulement trois minutes ; ses cuisiniers lui en préparent une demi-douzaine, lui réservant ainsi la possibilité de choisir.

- Le prince Charles ne déjeune pas. Mais à 17 heures, il ne manque jamais le thé, un Darjeeling toujours, avec quelques biscuits et des œufs durs.

- Son fromage et ses biscuits, qui accompagnent apparemment la fin de ses repas, doivent être réchauffés avant dégustation. Péché mignon qui a un corollaire pour ses employés. Ils doivent avoir à portée de main un chariot spécifiquement équipé pour cette opération réchauffage.

- À Clarence House, résidence officielle de Charles et Camilla à Londres, environ 125 personnes sont présentes pour répondre à leurs moindres désirs. Chauffeurs, jardiniers, majordomes, et bien évidemment cuisiniers …

- Il porte certains de ses souliers – faits sur mesure chez John Lobb – depuis les années 1970, en les ayant simplement fait raccommoder au fil du temps. Par souci écologique certes, mais aussi par classicisme.

- Charles est un conservateur de la mode. Il porte, depuis toujours, le même style de chemise, de chez Turnbull & Asser, une cravate et une pochette en soie.

- Ses costumes sont généralement croisés en hiver, et droits en été. Il a seulement deux manteaux dans sa garde-robe, qu’il a achetés dans les années 1980 chez Anderson & Sheppard.

- S’il n’a pas de visites ou d'obligations officielles programmées, Charles se met à son bureau toujours à 8h30 pile. Pas une minute de moins, pas une minute de plus.