Le SHAPE à Hennemont

Le SHAPE (Supreme Headquarters Allied Powers Europe)

Le haut commandement européen de l’OTAN                    

.            Le traité qui crée l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN), est signé à Washington le 4 avril 1949 par douze pays : Belgique, Danemark, France, Islande, Italie, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni, Etats-Unis et Canada. L'objectif est de faire face à la menace du bloc communiste de l'Est mené par l'URSS. C'est l'entrée dans la guerre froide.

Quatorze mois après la signature du Traité de l'Atlantique Nord par les Alliés, la guerre de Corée éclata en juin 1950, faisant craindre une attaque soviétique contre l'Europe occidentale. L'Alliance possédait alors une structure extrêmement limitée. Aucun commandant militaire de l'OTAN n'avait été nommé, aucun quartier général ou commandement militaire de l'OTAN n'avait été établi et toutes les forces militaires des alliés restaient sous contrôle national.

Lors du conseil de l’OTAN à New York le 15 septembre 1950, le secrétaire d'État américain a proposé aux alliés de l'OTAN d'établir une grande force militaire intégrée et efficace, composée d'unités fournies par des nations individuelles, dont l'Allemagne de l'Ouest, contrôlée par une organisation militaire centralisée qui administrerait et entraînerait ces forces sous la direction d'un commandant unique de l'OTAN.

.            Plusieurs pays ont été envisagés pour l'implantation du siège permanent du Supreme Headquarters Allied Powers Europe (SHAPE). Les pays du nord et du sud de l'Europe étaient considérés comme trop isolés du reste du commandement, la Grande-Bretagne ne faisait pas partie de l'Europe continentale et l'Allemagne de l'Ouest n'était pas membre de l'OTAN et considérée comme trop proche des territoires contrôlés par les Soviétiques. La France, plus centrale et disposant d’excellents moyens de télécommunications, a finalement été retenue.

L’hôtel Astoria, situé sur l'avenue des Champs-Élysées, près de la place de l'Étoile, est mis à la disposition du commandement militaire et rapidement aménagé pour recevoir les officiers américains qui doivent constituer le groupe de planning du SHAPE arrivé le 1er janvier 1951, avec à sa tête le général Dwight David (Ike) Eisenhower. Ils seront bientôt rejoints par les représentants de huit autres pays membres.

.            Le 2 avril 1951, le Grand quartier général des puissances alliées en Europe commence à fonctionner, et l'État-Major va quitter ses locaux trop exigus de l'hôtel Astoria au mois de juin. Sous la direction du général Eisenhower, le siège permanent du SHAPE est implanté à Louveciennes (quartier de Villevert, en limite de Rocquencourt) sur un emplacement dont la France avait fait don à l'OTAN, tandis que les officiers et leurs hommes, vont s'installer un peu partout dans la banlieue Ouest de Paris (bureaux, bases, écoles, villages, infrastructures de transmission, ...) et en particulier sur le site de Voluceau à Rocquencourt, qui fut de 1952 à 1967 un site support au Quartier général, et à Saint-Germain-en-Laye.

.            L’état-major s'installe dans des bâtiments préfabriqués, construits en trois mois environ par le génie militaire français. La construction coûta 733 millions de francs français de l'époque (1.1 million euros) et, à son inauguration le 23 juillet 1951, il abritait 183 officiers issus de 9 des 12 nations que comptait l’organisation : 100 Américains, 27 Français, 26 Britanniques, 10 Italiens, 7 Belges, 5 Néerlandais, 3 Danois, 3 Norvégiens et 2 Canadiens ; le Portugal et le Luxembourg enverront du personnel au SHAPE plus tard, et l'Islande n'a pas de forces armées.

L’EUCOM (United States European Command)

.            Les membres de l'Alliance ont réalisé qu'une structure de commandement militaire était nécessaire pour assurer une meilleure intégration des forces de l'OTAN et des lignes de commandement appropriées en cas de crise ou de guerre. C'est ainsi qu'en décembre 1950 le général Dwight D. (Ike) Eisenhower a été nommé Supreme Commander Allied Forces Europe (SACEUR). En fait, dès le 14 décembre 1946, le président Harry S. Truman avait approuvé la formation de  l’United States European Command (EUCOM), le Commandement des forces américaines en Europe. Toutefois, les États-Unis n'ont vraiment mis en place cette structure que six ans plus tard, le 1er août 1952, en raison des hésitations de Ike Eisenhower à adhérer à une responsabilité conjointe SACEUR-EUCOM.

.            En 1952, le siège est temporairement installé à Francfort dans l'I.G. Farben Hochhaus (rebaptisé C.W. Abrams Building). Il y est resté pendant deux ans jusqu'à ce que des installations permanentes soient disponibles. En 1954, le Grand quartier général des forces américaines en Europe (United States European Command, USEUCOM) s'installe au camp des Loges dans la forêt de Saint-Germain-en-Laye, à proximité du SHAPE.

Le SHAPE et l’EUCOM quittent la France

.            Le 21 février 1966, le Président de Gaulle déclare publiquement son intention de modifier radicalement la participation de la France à l'Alliance atlantique. Peu après, le 10 mars 1966, le gouvernement français indique que la France se retirait de la structure de commandement militaire intégrée de l'OTAN. L’OTAN gardera son centre de commandement à Louveciennes jusqu’au 30 mars 1967, date à laquelle il sera transféré en Belgique.

Le 14 mars 1967, le général américain Lyman L. Lemnitzer, qui assure le double commandement du SHAPE et des forces américaines stationnées en Europe (EUCOM), préside au départ des forces américaines du camp de Saint-Germain-en-Laye. A 16 heures, les drapeaux français et américains sont descendus devant des détachements de militaires des deux pays et un groupe de soldats américains plie la bannière étoilée qui flottait sur le camp. Le 31 mars 1967, le siège du nouveau quartier général du SHAPE, est officiellement inauguré à Casteau, près de Mons en Belgique.

Cérémonie de départ des troupes américaines (Saint-Germain-en-Laye, 14 mars 1967)